10 novembre 2011
Belge, Bruxelles-ville, Français, Ixelles, Restaurants

Epoustouflant ce Rouge Tomate

Mangeons bien, mangeons sain, mangeons de saison et si possible local. “Slow food” est le mot d’ordre de Rouge Tomate, un restaurant situé sur la chic avenue Louise. Ici, on cuisine contemporain mais sans graisse animale et sans crème… Et le lundi, sans viande! Pourtant, les saveurs sont bien là.

Alors que son petit frère fait des ravages à New York, Rouge Tomate (premier du nom) ne dispose pas de la même renommée malgré dix ans d’existence. Les critiques culinaires feraient mieux d’y retourner jeter un œil. Le beau chef, Alex Joseph, promet quelques bonnes surprises! (Les filles, ne rêvez pas, il est en couple…)

Rien qu’en voyant le menu, l’eau nous vient à la bouche. Nous sirotons de très bons jus “minute” fruits et légumes pour patienter. Carotte/citron/basilic pour moi, concombre/pomme/menthe (6€) pour Emmanuelle. Pour ne pas vous mentir, mieux vaut vous dire d’entrée de jeu que ce restaurant est dans une gamme de prix supérieure à nos autres adresses. Ici, le menu de saison (dégustation/entrée/plat/dessert) est à 39€.

A l’intérieur, les lumières tamisées permettent aux clients de conserver une certaine intimité. La décoration est sans chichis mais toute en harmonie, jusqu’au fond du jardin de Rouge Tomate. Nos assiettes sont tout aussi soignées. Mais parlons peu, parlons bien, c’est ce qu’il y a dans nos assiettes qui nous a vraiment satisfaites. A commencer par l’entrée de “homard breton coupé au couteau, mousse légère d’avocat, kaki, coriandre et jus citronné” (25€) qu’Emmanuelle a adoré ! Pour ma part, j’ai été séduite par les betteraves et carottes en plusieurs couleurs, chèvre frais, ras el hanout, pousses de roquette et balsamique noir (17€). En plat, j’ai opté pour du gibier : “un gigue de chevreuil glacée, salsifis, trévise, sable de pain d’épice et chips de légumes racines, oignons doux et poivrade” (oui tout ça…31€), très bien cuit ! Un vrai régal ! D’ailleurs, Emmanuelle n’a pas pu y toucher ! Mais elle n’était pas en reste avec du poisson en belle compagnie dans son assiette: Pavé de cabillaud, légumes oubliés, crevettes grises d’Ostende épluchées à la main, roquette et boeuf ceccina (28€).

Pour les plus petites bourses, sachez que le midi, le business lunch à 24€ (entrée/plat/café) est composé de produits du marché et de très bonne manufacture lui aussi. Ce serait bien pourtant bien dommage de rater les délicieux desserts du chef pâtissier! Le cheesecake au potiron, la poire Belle-Hélène revisitée, et plus encore… Tout ça vaut le détour! Même si cela induit une entorse à la règle diététique.

Enfin, Les amateurs de vin auront la joie de discuter avec le sympathique Jérôme, le sommelier responsable des 120 références de vin proposées par Rouge Tomate. Et ne soyez pas surpris par la tradition : le vendredi, c’est le jour du poisson !

Tous droits réservés.

  • Rouge Tomate
  • +32 2 647 70 44
  • Du lundi au vendredi de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30 Le samedi de 19h à 22h30
  • http://www.rougetomate.be

Articles qui pourraient aussi vous intérésser

2 Commentaires

  • Reply alister 10 novembre 2011 at 12 h 33 min

    Un bel établissement et une cuisine du bon!
    Époustouflant… c’est le moins qu’on puisse dire 🙂

  • Reply Topsy 12 décembre 2011 at 14 h 53 min

    Comme j’avais vu de bonnes critiques de ce resto, mais que ma bourse ne me permet pas de le tester à la carte, je suis laisser tenter par le business lunch.
    L’entrée était super bonne : ” un croustillant de shitaké et salade de lentilles”, le plat quelconque et pourtant l’intitulé faisait envie “Parmentier de joues de boeuf”…et on a craqué pour un dessert,que l’on a eu du mal à commander car les serveurs rêvassaient après le coup de feu.
    Je sais pas si le fait de prendre à la carte change quelque chose mais le business lunch ce jour n’était à la hauteur de la réputation du restaurant.
    http://urbanites.canalblog.com/archives/2011/12/12/22926059.html

  • Poster un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.