6 juin 2016
Français, Italien, Plus d'adresses, Restaurants

Le délice du jour, si bien nommé

Qu’est-ce qui pourrait bien pousser les filles de la Dinette à sortir de Bruxelles ? La curiosité culinaire ! Fabrizzio Chirico propose au Délice du jour une cuisine créative et inspirée aux saveurs authentiques.

Sur la route, on a eu le temps de papoter, réfléchir, douter, se demander si c’était vraiment une si bonne idée finalement d’aller jusqu’à Gerpinnes pour tester ce restaurant. Gerpinnes, c’est ce village wallon situé à 1h de Bruxelles. La Bruxelloise, ça l’impressionne de devoir rouler autant de temps. Tandis que la Wallonne est bien plus habituée à aller jusqu’à la ville voisine pour de simples emplettes (comprendre en moyenne 15 minutes en voiture, aller simple).

Arrivées sur place, dès les mises en bouche, on a su qu’on avait bien fait. Ce samedi midi, au Délice du Jour, restera parmi nos lunchs préférés. Un lunch gargantuesque, certes… Ce qui n’est pas pour nous déplaire. Dans un cadre très lumineux, nous avons tout d’abord dégusté un saumon fumé minute, avec un peu de fleur de sel. La fumaison était très réussie, corsée juste comme il faut, à base de plantes du jardin et de feuilles de thé. Toujours pour nous mettre en appétit, nous avons adoré la truffe de foie gras de la ferme La Tour avec poussière de champignons et coulis de fraise, dégustée avec une coupe de champagne Massaux d’Epernay. Tchin!

Les plats se succèdent. Tous plus enthousiasmants les uns que les autres. On retiendra notamment le boeuf cru et son chou lacto-fermenté avec une petite sauce à base d’huitre. Le parmentier de queue de boeuf (48h de cuisson!), une des spécialités du chef, nous a séduites, avec son jus de viande corsé et sa mousseline de pommes de terre si crémeuse. Le duo d’asperges de saison nous a également convaincues ainsi que le bar cuit sur peau avec des champignons (un mélange incongru de base et pourtant oh combien réussi) et infusion, un autre plat signature. Dans nos verres, un vin « Cul sec », 100% Carignan du Domaine de la Realtière, qui passe tout seul comme son nom l’indique. Il nous restait un peu de place pour le dessert… ou devrais-je dire la farandole de desserts dont la fraicheur de pommes et caramel au calvados et le tiramisu revisité maison, avec des amaretti et de la crème montée.

Une « régalade » qu’on doit au chef, Fabrizzio Chirico, qui choisit consciencieusement ses produits. Aux commandes depuis 20 ans déjà du Délice du Jour, il ne se lasse pas d’inventer, de s’améliorer et de mettre en avant les producteurs locaux tant que faire se peut. « Il y a de très beaux produits dans notre région, ça serait dommage de ne pas en profiter », confirme-t-il. Pain, beurre, miel, foie gras, fromages proviennent des environs. Depuis deux ans, le chef est rentré dans la brigade des chefs de la Génération W. Il est aussi membre des Jeunes Restaurateurs d’Europe. Sa femme fait partie de l’aventure, en sélectionnant notamment les vins en accord avec le menu de saison.

Pour les 20 ans du restaurant, le Délice du Jour a adjoint un espace réservé aux amis. Une longue table où vous pouvez venir déguster un menu découverte inspiré des coups de coeur du chef, découvertes et arrivages. A moins que vous ne préfériez manger au jardin lors de la belle saison ?

Tous droits réservés.

  • Le délice du jour
  • +32 71 21 93 43
  • Ouvert du jeudi au dimanche, midi et soir. Le lundi, uniquement le midi. Fermé les mardis et mercredis.
  • http://www.le-delicedujour.be/

Articles qui pourraient aussi vous intérésser

Aucun commentaires

Poster un commentaire