2 mai 2013
Français, Plus d'adresses, Restaurants

Au Salon des Lumières pour une soirée hors du temps

Parties en balade montoise sur invitation d’un journaliste « anonyme » et de sa compagne, nous voilà assises au Salon des Lumières, en plein 18ème siècle. Ici pas question de bêtes reproductions, tout ou presque est d’époque. La carte est tout aussi surprenante.

Le patron, Raphaël, est un passionné comme il est rare d’en voir encore. Mais c’est avec simplicité, douceur et sans perruque qu’il nous accueille et partage sa passion. Depuis qu’il est enfant, le siècle des Marquis et Marie-Antoinette le fascine. D’abord antiquaire, il a vite du agrandir son espace de dégustation de crêpes. Il a fini par racheter la maison en face de son magasin et en faire l’actuel Salon des Lumières. Chaque étage, chaque pièce est décoré avec soin. Demandez-lui un tour du propriétaire. Nous y avons eu droit et c’était vraiment enchanteresque!

Si vous avez le temps pour un premier verre, nous vous conseillons de monter directement au premier étage où un espace bar a été aménagé pour plus de confort. Si vous êtes, comme nous, toujours en retard (enfin, surtout comme moi), prenez place à une des tables ovales du rez-de-chaussée.

En découvrant la carte, nous sommes frappées par la présence récurrente d’un ingrédient inattendu : la crêpe. Elle se dresse ici de ses plus beaux atours pour nous plaire. Et ça marche ! Elle vient remplacer les tagliatelles dans une assiette de pâtes, la feuille de lasagne dans un autre plat ou encore se transforme en aumônière. Nous avons testé pour vous la Maria Mancini (lasagne stratifiée de crêpes, d’aubergines, de jambon de Serano, de mozzarelle, coulis de tomate et copeaux de parmesan) dont il est écrit : « Elle est basse, épaisse et sans grâce mais pourtant tellement courtisée »; le Bal des courtisanes (entrelas de tagliatelles de crêpes aux scampis). La moyenne des plats est de 22€ environ.

Essayez de laisser un peu de place pour un verre d’eau aromatisée à la violette… ainsi que pour le dessert qui valait bien, rien qu’à lui seul notre déplacement. Nous avons opté pour le Festival du Salon, une belle assiette comprenant plusieurs desserts. Quel régal! Nous avons partagé le dessert avec Emmanuelle car, on doit vous l’avouer, c’était de la gourmandise.

Voici donc un restaurant pour le moins surprenant. Nous en sommes ressorties, 3h plus tard, avec le sentiment d’avoir passé soirée inédite. Nous reviendrons à Mons très prochainement… Mais ça c’est une autre histoire.

Merci à Antonio et « sa Madame » de nous avoir fait découvrir un si bel endroit !

(c) Tous droits réservés.

  • Au Salon des Lumières
  • 0474/29.25.84
  • Ouvert du mercredi au dimanche dès 18h30 ainsi que le dimanche midi.
  • http://www.salondeslumieres.com/

Articles qui pourraient aussi vous intérésser

1 Commentaire

  • Reply Libé food aime : Au Salon des Lumières pour une soirée hors du temps, Mons (Belgique) 2 mai 2013 at 10 h 48 min

    […] La carte est tout aussi surprenante. Le patron, Raphaël, est un passionné comme il est… Lire l'article sur La dinette des grandes | Les bonnes adresses des gourmandes à Bruxelles sas_pageid = '24720/166831'; sas_formatid = 163; sas_target = ''; SmartAdServer(sas_pageid, […]

  • Poster un commentaire